Ceci est une ancienne révision du document !


Page en cours de rédaction, les informations sont encore incomplètes. Ne suivez pas les instructions mentionnées dans ce qui suit avant validation (disparition de cette alerte).

Quelle que soit la version que vous avez choisi, vous voudrez sans doute apporter votre touche personnelle à votre système. Nous décrirons ici quelques exemples de personnalisation.

La version utilisée ici est une PCLinuxOS Bonzaï, c'est à dire une version avec un système “de base” qui ne sait pas reconnaître une carte wifi directement, ou lire la musique ou une vidéo, dans laquelle aucun pilote propriétaire n'est installé, de sorte à faire de cette version une distribution minimale pouvant servir à construire “sa propre configuration” (adaptée à son matériel et à ses besoins et ses préférences logicielles), en ayant le moins de programmes possibles à supprimer pour ce faire.

La version OpenBox Full est prête à l'emploi, ce qui veut dire que les exemples fournis ici ne vous seront peut-être pas utiles, sauf pour votre information.

Openbox

Openbox est un gestionnaire de fenêtres simple et rapide (car il demande peu de ressources), facilement personnalisable grâce à 3 fichiers :

  • rc.xml pour la configuration d'Openbox
  • menu.xml pour la configuration du menu (clic droit)
  • autostart.sh pour le lancement de programmes au démarrage d'Openbox

Ils peuvent être édités en mode graphique via Obconf et Obmenu (à installer avec synaptic) ou avec un éditeur de texte en mode graphique ou terminal selon vos préférences.

Ces fichiers se trouvent dans le répertoire système : /etc/xdg/openbox/

Le répertoire /home/votre_nom/.config/openbox/ sera celui dans lequel vous devrez placer votre (vos) propre(s) fichier(s) avec le(s) même(s) nom(s). Ils seront exécutés après les fichiers système et donc viendront “compléter” ce qui a déjà été exécuté. Copiez ces 3 fichiers et collez-les dans votre répertoire de configuration.

Personnaliser le fichier rc.xml

Le fichier rc.xml rassemble les éléments de la configuration générale d'Openbox. Il peut être éditer graphiquement avec le programme ObConf, mais pas entièrement (notamment pour les raccourcis claviers qui doivent être configurés “à la main” avec un éditeur de texte).

ObConf

ObConf permet de régler plusieurs éléments d'apparence pour votre session :

  • le thème graphique ;
  • l'apparence : fenêtres, titres des fenêtres et polices de caractère ;
  • les fenêtres : focus, placement et moniteur (écran) primaire ;
  • déplacements et redimensionnements : pour les fenêtres et boîte d'information ;
  • souris : action sur le focus des fenêtres et sur la barre des titres des fenêtres ;
  • bureau : gestion des bureaux ;
  • marges : marges du bureau ;
  • dock : gestion de la barre des tâches (position, empilement, et dissimulation.

Personnaliser ses raccourcis claviers

Avec ObConf, il n'est pas possible de personnaliser ses raccourcis claviers. Il existe bien un programme pour cela, ObKey, mais qui n'est pas packagé sur PCLinuxOS (un volontaire ?).

Il faut donc modifier le fichier rc.xml avec un éditeur de texte dans la rubrique “keyboard”.

Les noms des touches utilisées sont :

  • C = contrôle
  • A = Alt
  • S = shift
  • Esc = echap (escape)
  • Space = barre d'espace
  • Tab = touche tabulation
  • “Up”, “Down”, “Left” et “Right” = flèche “Haut”, “Bas”, “Gauche” et “Droite”

Voici un exemple que vous pouvez reprendre (la touche “windows” aussi appelée “Super” n'est pas utilisée car cette configuration a été faite sur un ordinateur portable dépourvu de cette touche : l'avantage est donc que cette personnalisation pourra être utilisée sur n'importe quel clavier).

En fin de code (à partir de ”<!– personalized config –>”), les programmes mentionnés devront être adaptés en fonction de ceux que vous avez installé sur votre système.

  <keyboard>
    <!-- Keybindings for desktop switching -->
    <!--
    <keybind key="C-Left">
      <action name="DesktopLeft">
        <dialog>no</dialog>
        <wrap>no</wrap>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-Right">
      <action name="DesktopRight">
        <dialog>no</dialog>
        <wrap>no</wrap>
      </action>
    </keybind>
-->
    <keybind key="C-F1">
      <action name="Desktop">
        <desktop>1</desktop>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-F2">
      <action name="Desktop">
        <desktop>2</desktop>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-F3">
      <action name="Desktop">
        <desktop>3</desktop>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-F4">
      <action name="Desktop">
        <desktop>4</desktop>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-A-d">
      <action name="ToggleShowDesktop"/>
    </keybind>
    <!-- Keybindings for windows -->
    <keybind key="A-F4">
      <action name="Close"/>
    </keybind>
    <keybind key="A-Escape">
      <action name="Lower"/>
      <action name="FocusToBottom"/>
      <action name="Unfocus"/>
    </keybind>
    <keybind key="C-A-Escape">
      <action name="ToggleShade"/>
    </keybind>
    <!-- Keybindings for menus -->
    <keybind key="C-A-space">
      <action name="ShowMenu">
        <menu>root-menu</menu>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="F11">
      <action name="ToggleFullScreen">
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-A-w">
      <action name="ShowMenu">
        <menu>client-list-combined-menu</menu>
      </action>
    </keybind>
    <!-- Keybindings for window switching -->
    <keybind key="A-Left">
      <action name="PreviousWindow">
        <allDesktops>yes</allDesktops>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="A-Right">
      <action name="NextWindow"/>
    </keybind>
    <!-- personalized config -->
    <keybind key="C-A-c">
      <action name="Execute">
        <command>drakconf</command>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-A-s">
      <action name="Execute">
        <command>gksu -l synaptic</command>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-A-a">
      <action name="Execute">
        <command>addlocale</command>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-A-e">
      <action name="Execute">
        <command>thunar</command>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-A-t">
      <action name="Execute">
        <command>sakura</command>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-A-g">
      <action name="Execute">
        <command>geany</command>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-S-f">
      <action name="Execute">
        <command>firefox</command>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-S-g">
      <action name="Execute">
        <command>gimp</command>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-S-c">
      <action name="Execute">
        <command>clementine</command>
      </action>
    </keybind>
    <keybind key="C-S-l">
      <action name="Execute">
        <command>libreoffice3.4</command>
      </action>
    </keybind>
  </keyboard>

Ce qui donne comme raccourcis (le petit fichier texte que l'on peut mettre en raccourci dans son menu ;-) ):

Bureaux	
 C-F1		Aller au bureau 1
 C-F2		Aller au bureau 2
 C-F3		Aller au bureau 3
 C-F4		Aller au bureau 4
	
Affichage	
C-A-d		Afficher le bureau (réduit toutes les fenêtres)
A-F4		Fermer la fenêtre
A-Escape	Permuter entre les fenêtres directement
C-A-Escape	Enroule la fenêtre active
F11		Plein écran
A-Left		Fenêtre précédente
A-Right		Fenêtre suivante
A-Tab		Permuter entre les fenêtres (boite de dialogue)
	
Menus	
C-A-space	Affiche le menu principal (idem clic droit)
C-A-w		Affiche le menu combiné client (inactif sur un clavier sans la touche "windows"
	
Configuration personnalisée (programmes)	
C-A-c		Configurer son ordinateur
C-A-s		Synaptic
C-A-a		Localiser son système
C-A-e		Thunar
C-A-t		Sakura (terminal)
C-A-g		Geany
C-S-f		Firefox
C-S-g		Gimp
C-S-c		Clémentine
C-S-l		LibreOffice

Personnaliser le fichier menu.xml

Tout comme avec ObConf pour le fichier rc.xml, il est possible de personnaliser son menu du clic droit avec un outil graphique : ObMenu.

Sinon, le principe de configuration du menu ainsi que les actions possibles sont décrits sur le site officiel d'Openbox

Il est possible d'ajouter ses propres entrées comme par exemples :

  • ajouter ObMenu au menu dans la rubrique Openbox
		<item label="ObMenu">
			<action name="Execute">
				<execute>
					obmenu
				</execute>
			</action>
		</item>
  • ajouter un raccourci vers un fichier texte (qui sera ouvert simplement, dans l'exemple, avec geany ou un autre éditeur de texte selon votre choix) qui synthétise les raccourcis claviers personnalisés dans le fichier rc.xml
		<separator/>
		<item label="Raccourcis">
			<action name="Execute">
				<execute>
					geany /home/reboot/Documents/raccourcis.txt
				</execute>
			</action>
		</item>
		<separator/>

Le résultat de ces deux personnalisation est visible ICI.

Personnaliser le fichier autostart.sh

Cette partie ne doit pas être utilisée pour ceux qui utilisent la version OpenBox Full

Ce fichier sert à lancer des programmes au démarrage de votre session. Vous pouvez lancer n'importe quel programme à condition qu'il soit installé sur votre système et que vous saisissiez correctement les lignes de commandes.

Le signe dièse (#) “commente” une ligne : il permet de ne pas lancer la commande qui est renseignée sur la même ligne que lui et d'ajouter des commentaires dans un fichier pour se faciliter le travail d'édition.

Le signe ”&” doit être mis en fin de ligne après un espace derrière le dernier paramètre de la ligne de commande.

Voici un exemple du contenu - partiel - d'un fichier autostart.sh (à adapter en fonction de ses besoins pour ceux qui savent ce qu'ils font).

## Environnement de bureau
# Gestion du bureau
# Thunar (vous pouvez en choisir un autre selon votre préférence, doit être installé)
/usr/bin/thunar --desktop &

# Un panel (barre des tâches) est utile,choisissez le vôtre (doit être installé).
tint2 &
# fbpanel &
# lxpanel &
# xfce4-panel &

# On laisse 1 seconde au système pour lancer la barre des tâches
sleep 1

# réglage du son (inutile car redondant avec la dernière version d'Openbox, 
# on a pas encore trouvé pourquoi !)
#volumeicon &

# Gestionnaire de presse papier (pas obligatoire, doit être installé)
parcellite &

# Gestionnaire réseau (indispensable, doit être installé)
net_applet &

# Mises à jour (inutile lorsque le programme est installé, il se charge de lui-même au démarrage)
#update-notifier &

# Moniteur système (si vous en avez besoin, doit être installé)
# conky &

# Niveau de batterie (pour les ordinateurs portables par exemple, doit être installé)
batti &

## Affichage
# un fond d'écran pris au hasard dans le dossier wallpapers. Décommentez une de
# ces deux lignes : UNE SEULE !
# Astuce : utilisez la deuxième si vous avez plusieurs fonds différents et que vous
# le vouliez qui change aléatoirement à chaque session. 
# (Si vous placez plusieurs fonds d'écrans dans le dossier fait pour).
# feh --bg-scale "$(find ~/.local/wallpapers -type f)" &
# feh --bg-scale "$(find ~/.local/wallpapers -type f |sort -R |tail -1)" &

# jolis fondus, transparence, et ombres. Ne changez pas cette configuration ou bien
# les petits chats vont vous manger !
#xcompmgr &

# on éteint l'écran après 10 mn d'inactivité
#xset dpms 0 0 600 &

# décommentez les deux lignes suivantes seulement et l'écran restera 
# allumé après les 10 minutes. 
#xset s off &
#xset -dpms &

# gestionnaire d'arrière plan de bureau (vous pouvez en choisir un autre, doit être installé)
nitrogen --restore &

# Icônes sur le bureau (Openbox ne permet pas de disposer des objets sur le bureau 
# car il n'y a pas de bureau à proprement parler, mais c'est possible avec idesk, 
# programme vieillissant)
#idesk &

# On laisse 3 secondes au système pour lancer les divers programmes avant le lancer le suivant
sleep 3

## Lanceur de programmes
# Lanceur d'applications (pas obligatoire mais bien pratique pour mettre vos programmes préférés.
# J'ai choisi wbar pour sa simplicité mais vous pouvez en choisir un autre, doit être installé)
wbar &

Ajout de l'économiseur d'écran xscreensaver

Dans la version officielle, Openbox ne contient aucun économiseur d'écran. Si vous désirez installer un économiseur d'écran (tel que xscreensaver par exemple), vous pouvez en télécharger un à l'aide de Synaptic.

Pour se faire :

  • démarrez le gestionnaire de paquets Synaptic et, après avoir “Rechargé” et fait la “Mise-à-jour”,
  • utilisez le bouton “Rechercher” pour rechercher les paquets d'économiseurs d'écrans disponibles dans les dépôts (vous pouvez utiliser le mot clé screensaver par exemple).
  • choisissez ensuite l'économiseur d'écran à installer en cochant la case et “Sélectionner pour installation”
  • cliquez sur le bouton “Appliquer” pour réaliser l'installation sur le système.

À partir de maintenant, le logiciel est installé sur votre ordinateur et vous pouvez le lancer et le configurer comme vous le désirez. Cependant, pour que l'économiseur d'écran soit actif, il vous faudra le lancer manuellement à chaque nouvelle session. Pour que l'économiseur d'écran se lance automatiquement au départ, il peut être intéressant de personnaliser le fichier autostart.sh tel que décrit ci-haut en y ajoutant la ligne suivante:

xscreensaver -no-splash &

xscreensaver est le programme appelé à démarrer au départ et l'argument -no-splash cache le logo de démarrage (appelé “splash screen” par les informaticiens anglo-saxons) du programme xcreensaver. command xscreensaver -no-splash /actionkeybind key=


Navigation